Accueil > Démocratie locale > Le mot du maire

Le mot du maire

Madame Aubert

Le mot du maire

 

 

 

Madame, Monsieur, Chers amis,

Depuis 2014, nous n'avons pas augmenté le taux des taxes, donc des impôts locaux. Le budget 2017, voté à la majorité du Conseil municipal le 30 mars, respecte à nouveau cet engagement, pour tenir compte des charges pesant sur les ménages.

C'est un budget contraint en recettes par la baisse des dotations de l'État et les hausses des participations communales aux fonds de péréquation versés aux communes plus pauvres (pour information dans les Yvelines seule une commune reçoit des subsides de ce fond, toutes les autres l'abondent).

C'est également un budget limité en dépenses par la volonté de baisser le coût de fonctionnement global de la commune et, malheureusement, par la restriction obligatoire des investissements pour respecter l'enveloppe d'autofinancement dégagée du budget précédent.

Ces contraintes ne sont pas propres au Mesnil Saint Denis, elles sont désormais le lot de l'ensemble des collectivités territoriales. Nous devons nous y adapter sans perdre pour autant l'ambition de poursuivre l'équipement de nos communes.

C'est pourquoi un Contrat Départemental a été déposé pour la réalisation de nouveaux locaux pour l'Accueil de mineurs (garderies périscolaires et vacances scolaires), pour le Relais des Assistantes Maternelles et le Lieu d'Accueil Enfants/Parents.

Nous venons de recevoir l'avis nous informant de son approbation par le Conseil Départemental. Il sera complété par des aides de la Caisse d'Allocations Familiales et par un Contrat territorial avec la Région Île-de-France à déposer dans quelques semaines.

Nous y reviendrons et vous présenterons les projets dans un prochain bulletin, lorsque nous serons certains de pouvoir les mener à bien.

De la même façon, à chaque fois que cela est possible, l'équipe municipale sollicite les subventions les plus larges possibles.

S'il est normal que dans le contexte actuel des efforts soient demandés à toutes les collectivités, ce qui est anormal c'est de ne pas connaître par avance les contraintes qui nous seront imposées. C'est pourquoi l'Association des Maires de France a rédigé un Manifeste à l'intention des candidats à l'élection présidentielle demandant un pacte financier, pour la durée de la mandature 2017/2022, garantissant la stabilité et la prévisibilité des ressources et des charges des communes et intercommunalités.

Il n'est pas dans mes habitudes d'utiliser cet éditorial à des fins politiques, mais en cette période troublée, inédite lors d'une campagne présidentielle, je souhaite partager avec vous ma très forte inquiétude pour nos valeurs démocratiques. Comme vous, j'aurais aimé un débat de fond sur les idées, sur les propositions pour l'avenir de notre pays. Au lieu de cela nous assistons à un déballage sordide qui confond droit et morale.

Lorsque vous lirez ces lignes, nous serons à quelques jours du premier tour, je ne peux que vous exhorter à privilégier dans votre vote l'intérêt de la France, en choisissant le candidat qui propose (et qui a la capacité à mettre en oeuvre) à la fois un redressement des comptes publics et des perspectives de développement. Nous le devons à nos enfants et nos petits-enfants. Quelle France voulons-nous leur laisser ?

J'espère sincèrement que dans quelques semaines nous n'aurons pas à regretter le choix sorti des urnes !

Avec mon sincère dévouement, je souhaite à chacune et chacun d'entre vous un très bel été !

Evelyne AUBERT

Votre Maire

 

 

 

 

 

 

en savoir plus

    CréationLogo Rouge VifRouge Vif