Patrimoine naturel

Etang des Noës

Etang des Noës

Situation - Voir plan Index E5/F5

Créé en 1684 par Vauban, l’étang des Noës fut creusé pour la grande réalisation des plans d’eau et rigoles destinés à alimenter les bassins et les jeux d’eau du château de Versailles. L’étang est profond de quatre-vingt-sept centimètres en moyenne et large de cinq cent quatre-vingt mètres.
Depuis 1977, ce réseau hydrographique n’alimente plus les eaux de Versailles. Ce havre naturel de tranquillité offre un lieu d’intimité sauvage avec 266 espèces de plantes et 96 espèces d’oiseaux (sur 354 en Ile-de-France) répertoriées dans cette réserve écologique.

L’étang accueille indistinctement les oiseaux en quête d’alimentation, les oiseaux nicheurs sédentaires et les migrateurs. L’observateur identifiera notamment le grèbe huppé fort bien représenté. Il réside et niche dans les roselières de l’étang. Son cri, " groëp ", annonce dès le mois de février le début des parades amoureuses qui l’entraînent dans d’étonnantes cérémonies avec sa nouvelle compagne. Le couple fabrique le nid flottant dans la roselière, couve en alternance et promènera à tour de rôle les grèletons cachés sous les plumes du dos. L’étang des Noës est particulièrement riche en poissons permettant de satisfaire l’appétit des oiseaux et la passion des pêcheurs.

 

en savoir plus

CréationLogo Rouge VifRouge Vif